Zucchinetti (Carta a Zola 24/06/1890), Cónsul de Venezuela en Egipto

De Zucchinetti

Zucchinetti,  Alejandria d’Egipto, 24 de junio de 1890

Mon cher confrère,

Vous serez etonné de recevoir la présente; mais je crois de me justifier en vous disant que nous deux avons choisi deux chemins différents pour arriver au même but.

Cinquante ans sont écoulés depuis le jours que j’avais songé d’écrire mes nouvelles théories sur la transformation sociale. À cette époque personne ne pouvait me comprendre, je me suis sauvé dans l’intérieur de l’Afrique pour mieux étudier l’humanité. À présent que le monde est changé j’ose paraître devant vous, et vous prier de m’écouter avec toute votre indulgence. J’ai idéé une nouvelle organisation de la Société basée sur la Fraternité comme premier dogme pour arriver à l’humanité comme dernier but.

J’ai pensé une nouvelle organisation avec des théories, je vous le répète, tout à fait nouvelles, aptes à resoudre les problèmes les plus difficiles de la Sociologie moderne.

Je prends la liberté de vous envoyer 4 cofres de deux de mes brochures, et une collection de 10 nºs de mon journal “Le Cosmopolite”, où j’ai exposé les principes de mes théories, et je vous prie de me donner votre conseil, car j’ai l’intention de continuer mon journal pour développer le reste de mes théories, mais avant de ce faire, je désire me mettre en relation avec vous pour savoir, s’il est temps opportun, et s’il ne serait pas bon de le reproduire moyennant un roman qui ferait figurer l’homme dans la Société qui sera produite par cette nouvelle organisation sociale.

Dans le cas que vos occupations ne vous permettent de vous occuper de moi, veuillez me mettre en relation avec un économiste.

De nouveau je vous prie de m’excuser.

Avec le plus grand respect, j’ai l’honneur d’être

Votre très dévoué et très obéissant

Serviteur

[Dr.] Zucchinetti Consul des E.E.U.U. de Venezuela

[Consulado General

de los Estados Unidos

de Venezuela en Egipto]